e-clope

Comment le jacuzzi m'a aidé à arrêter la clope !

La cigarette a été un moyen pour moi de pouvoir avancer dans ma vie. Quand j’ai commencé à fumer, c’était vraiment parce que je voulais fumer, il n’y avait pas de raison particulière. Je me suis mise à fumer d’une certaine manière pour m’amuser. Mais au fur et à mesure que je m’amusais soi-disant, je ne m’en rendais pas compte, mais je commençais à m’y attacher et cela empirait de jour en jour. Je n’ai jamais passé une journée sans fumer et de plus en plus je fumais pour oublier une quelconque chose qui m’aurait affectée. Je fumais pour ne pas déprimer, pour oublier certains de mes soucis amoureux, financiers et autres. Je fumais surtout et énormément pour déstresser. Je stressais pour un rien, même quand souvent je regardais un film ou une série ou même une émission avec beaucoup de suspens. Ce n’était vraiment pas facile et j’ai du commencer par essayer de savoir d’où venait concrètement mon problème et c’était le stress.

J’ai trouvé une autre manière de lutter contre le stress.

J’ai commencé ma bataille contre la clope mais aussi contre le stress. Les médicaments et autres n’ont servi à rien. C’est alors que j’ai entendu parler du jacuzzi. Après quelques recherches sur internet, j’ai pu acheter un jacuzzi pas cher que j’ai installé chez moi. Et comme je travaille à la maison, j’ai commencé à l’utiliser petit à petit. Et honnêtement, ça fait un bien fou, c’est vraiment épatant de voir comment l’eau en bulles ou en jets me faisait tant de bien, je n’y croyais pas. Et petit à petit, j’ai commencé à passer beaucoup de mon temps dans un jacuzzi et dans le même ordre, j’ai atteint mon cap de 3 cigarettes par jour, moi qui étais à plus d’un paquet par jour, je me sens nettement mieux surtout en connaissant les dégâts que pouvaient créer la clope. En tout cas, je suis vraiment satisfaite aujourd’hui car grâce au jacuzzi, je ne fume plus et je conseillerais tous ceux qui veulent arrêter de tester la méthode des jacuzzis, ce ne sera surement pas un regret.

Laissez votre commentaire à propos de cet article